Une question sur Singapour ? Recherchez sur ce site

mercredi 26 février 2014

Biographie de Lee Kuan Yew, fondateur de Singapour

Premier ministre de Singapour de 1959 à 1990.


Citations célèbres de Lee Kuan Yew :

« Dans les sociétés multiraciales, on ne vote pas selon ses
intérêts économiques et sociaux, on vote selon sa race et sa
religion. »

« Quels sont nos priorités ? Premièrement le bien-être, la suvie des gens. Après, les règles démocratiques et les procédures que nous devons de temps en temps suspendre » 1986 National Day Rally»

«Si vous ne pouvez pas forcer ou que vous êtes incapable de forcer les gens à vous suivre, avec ou sans menace, vous n'êtes pas un leader»



Lee Kuan Yew est né le 16 septembre 1923 à Singapour.

En 1956 Lee refuse de former un gouvernement tant que les Britanniques n'ont pas libéré les membres communistes du P.A.P., emprisonnés. Ayant obtenu gain de cause, il est investi Premier ministre le 5 juin 1959 et forme son cabinet. Il introduit un plan quinquennal avec pour objectif la suppression des bidonvilles et la construction de nouveaux logements sociaux, l'émancipation des femmes, l'amélioration de l'éducation et l'industrialisation de Singapour. En 1961, l'aile gauche du P.A.P. fait scission et forme le Barisan Sosialis (« Front socialiste »). Lee rompt alors tous liens avec les communistes. Son parti modéré domine dès lors la vie politique de Singapour.

En 1963, Lee fait rentrer Singapour dans la nouvelle fédération de Malaisie. Lors des élections tenues peu après, le P.A.P. conserve la majorité au Parlement et Lee demeure Premier ministre. En 1964, il commet cependant l'erreur de faire participer son parti, composé à 75 p. 100 de Chinois, aux élections nationales malaises. La tension grandissante entre Chinois et Malais provoque des émeutes à Singapour. En août 1965, les membres malais du gouvernement fédéral demandent à Lee de quitter la fédération. Ce dernier s'incline, Singapour devenant alors un État souverain.

le Logo du PAP
Lee cherche avant tout à assurer la pérennité du nouvel État et à conserver son identité nationale. Entouré par de puissants voisins (dont la Chine et l'Indonésie), Lee ne demande pas le retrait immédiat des troupes britanniques de Singapour mais étale leur départ en les remplaçant peu à peu par des soldats singapouriens.

Conscient que le pays doit reposer sur une économie solide, Lee lance un programme d'industrialisation et fait de Singapour un grand exportateur de produits finis. Il encourage les investissements étrangers et signe des accords avec les syndicats et le patronat afin de garantir la paix sociale et d'améliorer le niveau de vie des ouvriers. Il développe également les services sociaux et de santé, tout en invitant les Singapouriens à faire preuve d'austérité.

La prééminence de Lee sur la scène politique nationale se renforce lorsque le principal parti d'opposition, Barisan Sosialis, décide de boycotter le Parlement à partir de 1966. Le P.A.P. remporte ainsi la totalité des sièges lors des élections de 1968, 1972, 1976 et 1980, les partis d'opposition parvenant ensuite à gagner un ou deux sièges. Lee censure parfois la presse pour étouffer les critiques que les communistes portent sur sa politique.

Lee apporte à son pays une administration efficace et une prospérité spectaculaire en exerçant un pouvoir légèrement autoritaire qui enfreint parfois les libertés civiles. Dans les années 1980, Singapour affiche le plus haut revenu par habitant en Asie de l'Est, après le Japon, et est devenu le premier pôle financier d'Asie du Sud-Est.

Lee Hsien Loon
Premier Ministre
de Singapour et
fils de Lee Kuan Yew
Le P.A.P. remporte de nouveau les élections générales de 1984 et 1988. Lee demeure Premier ministre, bien que sa succession commence à faire débat. Après avoir réglé cette question, Lee démissionne en novembre 1990, mais reste à la tête du parti jusqu'en 1992. En 2004, il est nommé « ministre mentor » dans le cabinet de son fils Lee Hsien Loon.

En Janvier 2011, les Éditions du Straits Times publient le livre intitulé "Lee Kuan Yew: Hard Truths To Keep Singapore Going". Basé sur une vingtaine d'interviews avec le fondateur de Singapour entre 2008 et 2009, le livre s'adresse aux générations futures singapouriennes. Lors des Elections Générales de 2011 l'opposition remporta une circonscription électorale entière, chose inédite à Singapour, Le Minister Mentor Lee Kuan Yew décida alors de prendre sa retraite et de quitter le gouvernement.
Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Quelques pensées sur Singapour, quelques voyages aux alentours... Bref un autre blog d'expat à Singapour en photo et en vidéo. Le pays est aussi parfois maladroitement épelé singapoure, saint gapour, saingapour ou st gapour. Hotel, vol, vacances... index

Messages les plus consultés

Rechercher dans ce blog